les SPECTACLES


P r é a m b u l e

 

i m a g e s   et   r é c i t s    p o u r   l e   c o u c h e r

 

Théâtre-vidéo

Pour tous les publics dès 5 ans / Durée 55mn/ création 2009

 

DSC_8673


 

 

Ce pourrait être un grand lit…ou une salle de jeu…ou encore un boudoir.

Il y traîne un lavabo, des brosses à dents, une couverture, des dessins, des peintures, un journal de souvenirs et une caméra pour jouer à regarder de près.

C'est le soir. Les lumières sont douces.

Devant nous, deux personnes s'apprêtent à se coucher.

 

Cependant l'heure est magique, et le cours des choses bascule.

Les deux personnages - féminins - vont alors parcourir des histoires, dire des mots et mettre en mouvement des images mais aussi l'espace autour d'elles à l'aide de leur camera-loupe. Ainsi, Elles vont transformer le lieu et fabriquer un état transitoire, entre veille et sommeil, rêve et réalité,

propice à l'endormissement.



Préambule est autant un spectacle qu'une expérience à vivre à laquelle nous, spectateurs, sommes conviés. Peu à peu au fil des mots et des images projetées, tout semble concourir à faire de nous des acteurs de la scène. Les deux personnages  plongent dans un léger engourdissement et curieusement nous aussi. Le réel se confond avec le rêve comme dans cet instant qui précède juste l'assoupissement. Sommes-nous toujours éveillés ? Des bâillements surviennent, voir un endormissement, comme les deux dormeuses de la scène.



Nous sommes invités à ne pas y résister.

L'expérience commence.

 

 

Préambule évoque ce moment du coucher qui précède l'endormissement Comment on s'y prépare, comment on y résiste. Que fait-on avant de se coucher?

Ici, on lit. On se raconte d'infimes moments de vie.

Quand enfin les deux personnages s'abandonnent au sommeil, c'est pour entrer dans l'univers du rêve. Où comment le rêve du sommeil nous permet d'accomplir tous les exploits, toutes les audaces humaines. Comment le rêve franchit nos limites et participe de notre accomplissement. C'est le règne du merveilleux, de ce qui peut-être fait de nous des humains.

« La nuit est mystérieuse et redoutable à sa manière. Elle nous oblige à faire silence et à écouter les battements de notre cœur. À l'instant précis de l'endormissement, nous sommes absolument seuls. Comme une petite mort.
J'aimerais que Préambule soit une sorte de long bercement, un mouvement de balancement comme les mères en ont pour leur bébé, une caresse consolante comme celles que l'on offre à celles et à ceux qui nous sont chers, enfants, amantes et amants, vieillards » AM. Marques

 

 

 

 
Préambule par lesarrosoirscie

 

 

 

 

 

Textes : Anne-Marie Marques
Peintures dessins, arts plastiques : Jeanne Ben-Hammo
Lumières : Les arrosoirs(compagnie) et Sylvain Roch
Conception &
 mise en scène : Anne-Marie Marques
Film d'animation : Nicolas Droin
Arrangements sonores Alexandre Deschamps, Kim Savage et Frédéric Hug
Accessoires, costumes etc. : Les arrosoirs (compagnie) Régie : Frédéric Hug

Interprétation : Jeanne Ben-Hammo et Anne-Marie Marques

 

Production : Les arrosoirs(compagnie)

Avec les soutiens :De la DRAC Ile-de-France, ministère de la culture et de la communication, du Conseil général de l'Essonne, de L'Arche, Scène conventionnée pour l'enfance et la jeunesse, Scène jeune public du Doubs, du Théâtre de Bligny, du Festival Les rêveurs éveillés de la ville de Sevran, de l'Arc, Scène nationale du Creusot, de la MJC de Chilly Mazarin.

 

 


 

 

 


 

 

 


01/01/2006
0 Poster un commentaire