Bientôt 

 

TENTATIVE

 

Prémice du projet La Lecture - Marcher jusqu'au soir de Lydie Salvayre - 22/24

 

 

VISUEL-CC-2223

 

 

 

Vous serez allongé - ou presque. Les yeux mi-clos - ou presque. Vous assisterez au travail d’une lectrice. Peut-être - sûrement, vous demandera-t-elle de l’aide.

(...) Il n’y aura pas de jeu ni de mise en scène. Vous serez témoin des tâtonnements et tentatives de la lectrice. Elles se posera des questions.

Comment être au plus près de la voix de l’auteure.

Comment faire entendre cette virgule, ce point, ce blanc. Comment l’incarnation d’un texte lu, influence t-elle le sens et la mise en scène mentale de l’auditoire.

Et vous, cher auditeur.trice, comment faites-vous chanter cette phrase ?

 

 

L’œuvre : Marcher jusqu’au soir de Lydie Salvayre, 2019.

L’humeur railleuse et le verbe corrosif Lydie. Salvayre questionne le milieu artistique et ses institutions. Se

tournant vers son enfance de pauvre bien élevée et abordant sans masque son lien au père, elle essaie de

comprendre comment s’est constitué son rapport à la culture et à son pouvoir d’intimidation, tout en faisant

l’éloge de Giacometti, de sa radicalité, de ses échecs revendiqués et de son infinie modestie. Une oeuvre pour questionner nos liens à la culture, ainsi que nos petits arrangements avec les idées reçues sur la réussite sociale,intellectuelle et artistique.

Et pour n’en citer qu’un ; « Essayer encore. Rater encore. Rater mieux ». Samuel Becket.

 

Bienvenu.

 

_________________________________________________________________________________________

C'était il y a peu,

 

CADEIRA l'éloge de la chaise

 

Théâtre et images filmiques

 

Tous les publics dès 2ans

 

DSCF1279 - copie

 

 

Chaises pour s’asseoir, chaises à filmer, chaises à regarder, Un livre de chaises. Un écran pour les contempler, s’en approcher, les agrandir, les rétrécir,
Chaises pour se glisser dessous, grimper dessus.
Un corps assis, debout, qui va et vient. Des mots et une voix. Deux langues.

 

 

« Là ici, moi ici, moi assis, moi assis ici, moi assis là! Quoi ça ? Çai çai, ch, ch, ch aiii se !
Aie que prazer. Nao faça nada. So sentar-se numa cadeira »

 

 

Ça vient de finir,

 

Ce que NOUS en choeur d'Ostrevent

CLEA Petite Enfance sur le territoire de la Communauté de Communes du Coeur d'Ostrevent 

 

1

 

 

Contempler, écouter, voir. Ré-inventer le monde, bercer, consoler. S’émerveiller, se surprendre, se souvenir, raconter.  lieront, chanteront, joueront, projetteront des images qui font du bien. Elles habitent le territoire avec les habitants
et avec leurs poésies d’artistes. Elles ramassent des petits cailloux de chez nous, des branches mortes ou neuves pour construire ensemble un théâtre. Elles cueillent vos paroles, vos éclats de rire et vos gestes pour les rassembler dans une jolie passoire qui sera la vôtre.

 

2

 

 

Depuis mars 2022 et 4 mois durant, la compagnie est présente sur le territoire de la communauté de communes du Coeur d'Ostrevent dans le cadre d'un CLEA Petite Enfance. Il y aura des chants, des livres, des mots de poètes, des histoires fabuleuses, des personnages fantastiques. Il y aura vos souvenirs de petite enfance, vos chansons, vos gestes. Ils seront à vous ! Anne-Marie Marques, directrice artistique et Justine Trichot média-designeuse iront dans les crèches, les écoles maternelles, sur les marchés, dans la rue, les bibliothèques, au cinéma, dans vos mairies, chez vous si vous les invitez.

 

Parfois, vous les rencontrerez sans les enfants pour des ateliers entre grands.
Il y aura Justine avec son sac à dos, son micro, son appareil photo, ses blocs-notes et ses livres, Anne-Marie, avec son fatras de metteure en scène-comédienne, ses livres, sa caméra, ses tissus, ses chaises, des cailloux pleins les poches et tout

un tas de trucs et bidules. Vous êtes prêts ?

 

 

3

 

 

 

Ça a eu lieu, 

 

JE NE SUIS PAS D'ICI, AQUI, AI, ALI 


P1000105

 

 

Une femme apparaît.

Jette à terre des sardines.

Elle parle une autre langue.

Le portugais.

Elle parlera aussi le français.

 

Une narratrice/réalisatrice, fille d’exilés portugais passe de la parole aux images avec cette caméra qu’elle tient au bout de la main.

Elle met en regard l’exil d’hier et celui d’aujourd’hui au travers de son histoire et de celles d’exilés soudanais qui tentent de passer en Angleterre, avec lesquels elle partage un quotidien.

Elle nous parle en français, portugais, cite des mots de la langue arabe qui ont quelques fois une curieuse résonance avec la langue portugaise, et des mots ou des phrases dans un anglais souvent approximatif qui sont ceux de ces échanges avec ces exilés d’aujourd’hui.

Ces quatre langues forment la langue de la pièce dans une étrange évidence.

 

" Au fond, être exilé, ou enfant d’exilés, c’est avoir perdu quelque chose. Un jour je serai d’ici ".

Rien n’est moins certain.

Un seule-en-scène, vif et malicieux qui assemble un puzzle en marabout-bout-de-ficelle.

 

 

2

 

Écriture-vidéographie-jeu-mise en scène AM Marques
Création lumière Véronique Marsy
Regards extérieurs: Anne Luthaud, auteur, productrice, déléguée générale du Groupe de Recherches et d’Essais Cinématographiques. Paris.

 

 

Coproduction Culture commune scène nationale du bassin minier (62)

Soutiens Le Prato Théâtre International de Quartier Pôle National Cirque Lille.

Centre J.Ferrat Avion (62),

Houdremont La Courneuve (93)

 

1

 

DOSSIER DE CREATION

Facebook

 


 

 

Carte visite arrosoirs

 


 

 

Contact artistique Anne-Marie Marquesles-arrosoirs-cie@orange.fr  06 83 04 63 54

24, rue de Lagourd - 77520 Donnemarie-Dontilly

Présidence : Monsieur Claude Hirtz

 

goût du paysage

Siège social : 24, rue de Lagourd 77520 Donnemarie-Dontilly.

Siret 443 728 761 00018 APE 9001ZLicence d'entrepreneur n°2-PLATESV-R-2020-005865 valide au 03-07-2020 DRAC IDF- titulaire Monsieur Claude Hirtz)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.